Christine Lo

Chrisitne LO, chanteuse et écrivaine de Taïwan, a déménagé à Lausanne, en Suisse, en 2017, où elle a commencé à créer des œuvres d’art contemporain en utilisant des collants déchirés portés par elle-même et des amis proches.

Sa collection Worn Out symbolise les attentes que la société projette envers les femmes, comme si elles devaient être parfaites en tout temps, à l’image des collants qui ne peuvent se porter déchirés. Michel-Ange a dit qu’il avait vu l’ange dans le marbre et sculpter jusqu’à ce qu’il le libère. Chaque fois que l’artiste voit des « larmes » dans ses collants, ce sont pour elle de précieux objets d’art : la déchirure peut être dûe à un bus raté, une réunion retardée, une fermeture éclair bloquée, une rendezvéous galant embarrassant.

Ces déchirures sont comme toutes ces petites et grandes frustrations et échecs dans la vie dansant dans son âme. Et tous ensemble, ils retracent un beau voyage de la poursuite impitoyable d’une femme dans sa vie.

Rejoignez notre communauté speed arting

Envoyez-nous votre portfolio